Chapelle de l'Ancien Hôpital Général : Annie Bascoul, Ève Laroche-Joubert, Afia Rezk

Infos complémentaires: 
Chapelle de l'Ancien Hôpital Général
Rue Sainte-Rose - 63000 Clermont-Ferrand
Exposition du 20 mai au 26 juin 2022
Pendant les Arts en Balade : Ven. 14h-19h / Sam. et Dim. 10h-19h
Hors manifestation : Mercredi, Vendredi, Samedi et Dimanche 14h-19h
Vernissage : Ven. 20 mai 19h
ANNIE BASCOUL, EVE LAROCHE-JOUBERT ET AFIA REZK

Depuis 2017, la Ville de Clermont-Ferrand permet à l’association des Arts en Balade d’inviter un artiste dans la Chapelle de l’Ancien hôpital Général.
Pour la 27ème édition de la manifestation, l’association vous propose une exposition collective de 3 artistes d’horizons différents : Annie Bascoul, Ève Laroche-Joubert et Afia Rezk.
La commissaire indépendante Katia Porro accompagne le projet jusqu’à sa mise en place et a été invitée à écrire un texte sur l’exposition. Ce projet est aussi soutenu par l’Hôtel Littéraire Alexandre Vialatte.

Annie Bascoul vit et travaille à Saint-Nectaire, elle associe des matériaux suggérant la fragilité, (le fil de coton ou de laiton, les tissus transparents, le blanc très présent, les techniques de la dentelle) à la vidéo, l’impression 3D, la soudure, ou les techniques de la peinture pour révéler une idée de la beauté qu’elle retrouve essentiellement dans la nature, les Arts Décoratifs, les Beaux-Arts.

Ève Laroche-Joubert vit et travaille entre Sète et Brooklyn, ses créations sont à l’intersection de la sculpture, la performance, la danse, l’architecture et le design. À travers ses sculptures biomorphiques blanches aux formes rondes et ses performances vivantes sur des structures mobiles, jouant de poids et contrepoids, elle nous parle de la relation corps-esprit et de conscience.

Afia Rezk est une artiste Syrienne actuellement en résidence à l’École supérieure d’’art de Clermont Métropole dans le cadre du programme «Pause». Née en 1980 en Arabie Saoudite, Afia Rezk crée des œuvres mêlant peinture, gravures, sérigraphie, céramique, collage et tissage. Influencée par l’artisanat syrien, elle utilise des éléments organiques, en constante mutation : feuilles, pétales, herbes sauvages, écorces de fruits et de légumes, ainsi que de la terre, du sable ou des cendres pour évoquer le passage irréductible du temps.

Autres Expositions