Christine Mosnier

Photographie
Démarche artistique: 

Exposition "Komorebi"
Il est beau et étonnant ce mot japonais qui exprime en quatre syllabes « la lumière du soleil qui filtre à travers les feuilles des arbres ».
Cette lumière tamisée se diffuse délicatement, fait des ricochets sur les feuilles de houx, miroite sur les feuilles des buis et offre aux fleurs des sous-bois, des écrins oniriques.
Elle colore la brume qui tarde à se dissiper et transforme gouttelettes de rosée et cristaux de givre en larmes ou en diamants.
En l’absence de lumière, c’est vers des forêts imaginaires, empreintes de douceur et de mystères que je vous entraîne.
Au gré d’un soubresaut, un univers abstrait se dévoile. Les brindilles se font dentelles et les feuilles d’automne, poussières d’étoiles.
Cette vision poétique ne doit en rien faire oublier le drame de la disparition des espèces et de la fragilisation des écosystèmes.
Montrer la beauté, c’est bien sûr inciter à la contemplation mais c’est aussi éveiller la curiosité du spectateur, lui donner l’envie de mieux observer et de mieux connaître la nature.
Dans tous les êtres vivants de la planète, il faut voir une parcelle de vie à respecter et à conserver précieusement.