Lionel Chantillon

Peinture
Volume
Arts Graphiques
04.73.91.62.36
Démarche artistique: 

Diplômé de l’Ecole Nationale des Beaux‐Arts de Bourges, mon travail portait sur des peintures expressionnistes utilisant le corps humain. En interaction avec des souffrances subies lors de catastrophes naturelles, je me suis servie d’images de mon propre corps dans des pauses meurtries. Ces travaux picturaux, intitulés « chant de la terre », ont été influencés par l’œuvre musicale de de Gustave Mahler. Installé à Paris, j’obtiens une licence d’arts plastiques (Paris 8) en 2001 qui me permit d’obtenir un poste d’animateur ressources à la ville de Paris et animer un atelier d’art plastique sur le thème du monumental pour les écoliers de la ville de Paris. En 2010, je reprenais de façon assidue ma création pour présenter à Clermont‐Ferrand la collection Instantanés, série de peintures « clichés » sur des cataclysmes et évènements climatiques. Dans ces peintures, chaque étape est une peinture sur une autre peinture. Elles avancent jusqu’au Big‐bang. Hors limite jusqu’à ce que l’on puisse voir apparaître une terre qui bouge avec des icebergs sans garde‐fous, des aurores boréales inconcevables et toute la violence d’une planète organique qui pense ; La perspective atmosphérique de la nature par rapport aux savoirs et des chemins inexplorés . J’ai travaillé sur des panneaux de P.V.C (90x90 cm) sur lesquels j’ai associé des matériaux telle la pouzzolane dans « Magma ». En 2011, je quittais Paris pour m’installer en Auvergne et ouvrir mon atelier à Beaumont (63). Fasciné par les lacs volcaniques et notamment le lac Pavin dès mon arrivée en Auvergne, je réalisais des boites en miniature (maquettes à l’échelle 1:87), m’inspirant du travail d'Arnold Böcklin ; ces boites d'îlots secret et endroits étranges d'Auvergne aspirent à la rêverie. Mon travail utilise également régulièrement le réservoir de thèmes à explorer qu’est la mythologie, et notamment ses animaux tels la Licorne, symbole de pureté, ou la Chimère considérée comme un symbole du caractère volcanique. Ainsi, je viens de terminer une toile représentant une licorne transperçant la carlingue du Concorde, cet avion supersonique qui symbolise la grande aventure aéronautique européenne des années 1970/80, et les premières alertes aux dangers qu’il faisait peser sur la couche d'ozone de par sa surconsommation de carburant, en plein choc pétrolier. Reprenant à l’échelle 1 les mensurations du Concorde (ors cockpit), cette toile d’inspiration et d’influence de souvenirs d’enfance, associe un avion mythique et les bandes dessinées diffusées dans les années 70, tel Mandrake, magicien luttant contre le mal grâce à son pouvoir hypnotique, BD des années 30/40 reprise dans le Journal de Mickey. Ma démarche est totalement exploratoire dans cette association d’une Licorne, dont la symbolique de pureté a traversé les siècles et de nombreux pays, jusqu’aux tapisseries de la femme à la licorne (Musée de Cluny – XVème siècle), dans ce tube de métal de 2,87 mètres de large qui a marqué son époque. J’entreprends également de travailler véritablement le volume et présenter des corps humains en mouvement. Mes dernières installations m’invitent aujourd’hui à explorer davantage le monumental, sans délaisser pour autant la peinture. Mon travail reste sous l’influence des romantiques, des expressionnistes, des dadaïstes et également de Sigmar Polke, « iconoclaste qui s'est fait peintre ». je suis dans cette démarche artistique simple dans son objectif et complexe dans sa mise en œuvre. Elle se veut alchimie de couleurs en recherche d'harmonie pour une émotion ; elle se veut quête d’une symbiose entre des formes expressives abstraites et des formes figuratives classiques (paysage, architecture, corps). Mon travail évolue au fil de l’eau, mes intuitions et mes objectifs diffèrent, pour aller à la rencontre de l’inconnue plastique. Je travaille sur des supports variés et allie peinture à l’huile, pigment, acrylique, pastels, cire, bougie.... en expérimentant des associations de matériaux. Je propose des travaux d’expérimentation plastiques, des mélanges de couleurs et de produits (laques, charbon, vernis, feu, acides, paillettes… ), laissant s’affronter les matières et les sujets, afin que l’image prenne un sens, nous étonne et nous parle.