Elza LACOTTE

Arts Graphiques
Démarche artistique: 

Passionnée de cartographie et de littérature, j’oriente mes lectures vers des auteurs tels que Herman Melville avec Moby Dick ou Nicolas Bouvier avec L’usage du monde. Ma pratique artistique est axée sur l’imaginaire, le voyage et la quête.
La quête concerne les explorateurs, les voyageurs, les scientifiques, les rêveurs, les sportifs. Elle est un moteur pour avancer, parce qu’elle suggère de découvrir une meilleure situation que l’actuelle.
Les hommes qui s’engagent dans des quêtes, amorcent cette démarche pour faire face à un manque, un vide ou une perte. Si l’objectif est absurde, la quête permet de chercher infiniment avec espoir. Le but de la quête n’est alors pas
une fin en soi car l’intérêt principal est de chercher.
De nombreux artistes et auteurs cherchent à faire voyager le spectateur.
Ils convoquent l’errance dans la contemplation. Il s’agit d’un voyage dans l’immobile. Une errance provoquée par l’imaginaire du spectateur, où les voies ne sont pas fixes, ni définies et étrangement proches de celles du labyrinthe.
Souvent, ces artistes fonctionnent en vivant préalablement et physiquement cette errance. Elle peut avoir été subie ou être choisie. Pour dire, il faut avoir vécu. Pour dessiner un objet, il faut l’avoir vu. L’artiste est donc engagé et doit vivre ou côtoyer ce qu’il aborde pour ensuite le retraduire et le partager, ou simplement le montrer.